Trente-sixième session

WPR/RC36.R6

Sous-comité de la coopération technique entre les pays en développement : Médecine traditionnelle

         Le Comité régional,

         Ayant examiné le rapport du Sous-comité de la coopération technique entre pays en développement ;*

         Rappelant la résolution WPR/RC35.R3;

         Prenant note de la résolution WHA38.23 sur la coopération technique entre pays en développement à l'appui de l'objectif de la santé pour tous ;

         Reconnaissant que les pratiques de médecine traditionnelle, en particulier la médecine par les plantes et l'acupuncture, constituent des technologies appropriées qui pourraient s'intégrer dans les stratégies nationales de santé ;

         Notant que la médecine par les plantes et l'acupuncture sont des sujets qui se prêtent particulièrement bien à une coopération technique entre Etats Membres de la Région,

  1. REMERCIE le Sous-comité de la coopération technique entre pays en développement de son travail ;
  2. INVITE instamment les Etats Membres :
    1) à examiner la situation de la médecine par les plantes et de l'acupuncture en fonction des besoins de leur stratégie de santé et, éventuellement, à lancer des programmes pour leur développement ;
    2) à entreprendre des recherches sur la médecine par les plantes et l'acupuncture selon l'état de développement de ces technologies ;
    3) à partager librement avec d'autres leur expérience en ce domaine et toute information disponible sur le sujet, notamment leurs formulaires nationaux et les résultats de recherches achevées ;
    4) à inclure les aspects pertinents de la médecine par les plantes et de l'acupuncture dans la formation de leurs personnels de santé ;
    5) à veiller au respect de normes élevées pour la formation à la médecine traditionnelle et l'exercice de celle-ci grâce à des mesures telles que l'autorisation d'exercer et la tenue de registres professionnels ;
  3. PRIE le Directeur régional :
1) d'intensifier ses efforts pour promouvoir parmi les Etats Membres une meilleure prise de conscience et une reconnaissance plus approfondie de la valeur de la médecine par les plantes et de l'acupuncture ;
2) de collaborer avec les Etats Membres à la formulation et la mise en oeuvre de programmes pour le développement de la médecine par les plantes et de l'acupuncture ;
3) d'épauler l'échange d'informations entre Etats Membres, y compris en collaborant à la collecte des données d'expérience, à la préparation de formulaires nationaux sur les plantes médicinales ou à la mise à jour de formulaires existants ;
4) d'encourager et d'appuyer la conduite de recherches, y compris l'étude et l'évaluation de l'efficacité et de l'innocuité de la phytothérapie ;
5) de renforcer les établissements nationaux et de les désigner, le cas échéant, comme centres collaborateurs afin de les faire participer activement à des activités de coopération technique avec d'autres pays (cours de formation, recherche et partage de compétences, etc.) ;
6) de mobiliser des ressources supplémentaires à l'appui de la médecine par les plantes et de l'acupuncture, en prévision de l'expansion du programme de médecine traditionnelle.

* Document WPR/RC36/4

septembre 1985


Print      Bookmark   Feedback   More