Trente-sixième session

WPR/RC36.R2

Syndrome immunodéficitaire acquis (SIDA)

         Le Comité régional,

         Prenant note de l'apparition du syndrome immunodéficitaire acquis (SIDA), maladie relativement nouvelle et à fort taux de mortalité, causée par un virus appelé LAV (lymphadenopathy-associated virus) ou HTLV-3 (human T-lymphotropic virus type III), contre lequel aucun traitement efficace n'existe à l'heure actuelle ;

         Considérant que, à ce jour, environ 14 000 cas de SIDA ont été signalés dans le monde entier, dont 138 cas dans la Région du Pacifique occidental ;

         Se disant préoccupé de l'apparition récente de la maladie dans certains pays de la Région ;

         Reconnaissant que, à l'avenir, la maladie peut s'étendre et constituer alors un sérieux problème de santé publique dans la Région ;

         Considérant la nécessité de multiplier les études et d'approfondir les recherches sur le SIDA,

  1. INVITE instamment les Etats Membres :
    1) à assurer l'information convenable et une bonne éducation sanitaire du public à propos de la maladie connue sous le nom de syndrome immunodéficitaire acquis (SIDA), et notamment quant au mode de transmission et aux méthodes de prévention ;
    2) à rechercher la coopération des médias pour qu'ils diffusent une information objective et éclairée ;
    3) à entamer une surveillance et une notification de la maladie ;
    4) à créer là où c'est nécessaire des services consultatifs pour venir en aide aux personnes porteuses d'anticorps contre le virus LAV/HTLV-3 ;
  2. PRIE le Directeur régional :
1) de faciliter l'échange d'informations, en particulier sur la prévention, le diagnostic et la prise en charge des cas d'infection par le virus LAV/HTLV-3 ;
2) de coopérer au développement de compétences pour le diagnostic en laboratoire de l'infection par le virus LAV/HTLV-3 ;
3) de collaborer avec les Etats Membres à la création de centres collaborateurs qui serviraient de laboratoires de référence, assureraient la formation et conduiraient la recherche ;
4) de promouvoir la coopération entre Etats Membres pour le transfert d information et de technologies relatives à la prévention, au diagnostic et à la prise en charge des cas d'infection par le virus LAV/HTLV-3 ;
5) d'encourager la recherche sur les divers aspects de l'infection par le virus LAV/HTLV-3, notamment la mise au point de procédures diagnostiques simples, précises et peu coûteuses ainsi que de vaccins ;
6) de mobiliser des ressources extrabudgétaires et d'accroître l'allocation de ces ressources au programme de lutte contre l'infection par le virus LAV/HTLV-3 ;
7) de transmettre la présente résolution au Directeur général et de coordonner les activités dans la Région avec les activités pertinentes au niveau mondial.

septembre 1985


Print      Bookmark   Feedback   More