Trente-cinquième session

WPR/RC35.R14

L'hépatite virale B en tant que problème de santé publique

         Le Comité régional,

         Ayant examiné le rapport du Directeur régional sur l'hépatite, problème de santé publique ;*

         Préoccupé par la forte prévalence de l'hépatite virale B dans de nombreux pays de la Région et par les effets de ses séquelles à long terme ;

         Reconnaissant qu'il existe dans certains pays de la Région une technologie pour la production d'un vaccin capable de prévenir la transmission du virus de l'hépatite B et que l'on peut utiliser à tous les niveaux des méthodes de diagnostic sensibles et rapides ;

         Considérant qu'un développement plus poussé de la production de vaccins et de réactifs dans la Région pourrait contribuer à en réduire nettement le coût ;

         Considérant également la nécessité d'intensifier les recherches pour mettre au point de nouveaux vaccins et réactifs diagnostiques ;

  1. PRIE instamment les Etats Membres :
    1) de formuler des programmes en vue de prévenir et combattre l'hépatite virale B et de les mettre en oeuvre par étapes ;
    2) de renforcer la capacité des laboratoires et de veiller à ce que des enquêtes séro-épidémiologiques soient effectivement faites dans la population, une attention particulière étant accordée aux groupes tels que donneurs de sang, femmes enceintes, et sujets fortement exposés à l'infection ;
  2. PRIE le Directeur régional :
1) d'encourager les travaux en vue de poursuivre la mise au point, la production et le contrôle de vaccins sûrs, efficaces et peu coûteux contre l'hépatite B dérivés du plasma humain, ainsi que de réactifs diagnostiques ;
2) d'élaborer un système de vaccination couvrant les groupes les plus vulnérables, comme les nouveau-nés, et utilisant le meilleur dosage ;
3) d'encourager les recherches sur la mise au point d'un nouveau vaccin contre l'hépatite B en ayant recours à la biotechnologie moderne, notamment la technique de recombinaison de l'ADN, dans la perspective d'une production ultérieure ;
4) de continuer à renforcer la coopération avec les Etats Membres pour l'échange d'information et la formation de scientifiques ;
5) de favoriser la coopération entre pays pour le transfert de technologie concernant la production de vaccins et de réactifs diagnostiques ;
6) de poursuivre ses efforts pour mobiliser des ressources extrabudgétaires et en affecter une part plus importante au programme de prévention et d'endiguement de l'hépatite virale B.

* Document WPR/RC35/11

septembre 1984


Print      Bookmark   Feedback   More